Postholer.Com Login   Journals   Maps   Data Books   Planner   Snow   Google Maps

Veronique - Pacific Crest Trail Journal - 2010

rss
Entry 67 of 80
First  :: Previous  :: Next  :: Last

View/Sign my Guestbook

Edelweiss
City: Chambery
State: Savoie
Country: FRANCE
Begins: Apr 13, 2010
Direction: Northbound

Daily Summary
Date: Tue, Aug 3rd, 2010

Journal Stats
Entry Visits: 813
Journal Visits: 89,359
Guestbook Views: 7,286
Guestbook Entrys: 71

Gear list

Pacific Crest Trail Map

View: 1  2  3  4  5 
(Click image for full size)


 

Trout lake

Dimanche 1er août

Des panneaux indiquent des chemins vers différents petits lacs, le PCT se dirige vers la Mosquito creek et le Mosquito lake, rien de bien avenant, mais quand j’atteins ce joli petit lac bleu je le trouve bien desservi par son nom, les hordes de moustiques prêts à l’attaque pullulent, mais pas plus nombreux qu’ailleurs. Hier, Jim m’a indiqué les noms des fleurs que j’aime tant, les petits bonnets ivoirins sur de longues tiges sont de la « bear grass » (herbe à ours), les petites fleurs blanches qui tapissent les sous-bois, si fragiles et délicates sont des trilliums : de 20 à 30 cm de haut, elles ont six pétales gracieusement retournés, comme pour prendre leur envol. En se fanant, elles deviennent mauves. Depuis quelques jours, apparaissent des petits lys orangés au cœur moucheté de brun, les pétales sont recourbés et créent une couronne éphémère, ils ressemblent à nos lys martagon. Je picore les premières myrtilles, Amérique oblige, elles ont la taille XXL. Sur le chemin, depuis l’apparition des baies sauvages, je découvre d’étranges popos d’ours. De la taille d’un pamplemousse et constitués de baies. L’ours est un glouton qui ne mâche pas et les baies ressortent presque intactes. Il suffirait d’un petit toupet de chantilly pour faire un super dessert « délices de la forêt ». Jim m’a mise en garde contre les couguars, un genre de gros chat mais je reste sereine, pourquoi viendraient-ils me visiter la nuit puisque je n’en vois pas le jour ? Plus au nord sévissent les méchants ours bruns, je connais par cœur la tactique en cas de rencontre : lui parler gentiment, reculer lentement en lui faisant face, se coucher à plat ventre sans bouger. Jamais tranquille sur ce trail, après les serpents à sonnette et le poison oak, voilà les bêtes féroces mais les bestioles que je crains le plus sont les plus petites : les moustiques et les souris ! Après 25km j’approche d’un ruisseau près d’un petit coin aménagé pour poser une tente. Assez souvent maintenant je trouve ce genre d’endroit sommaire : une vieille table, un banc et un beau carré bien plat, délimité par des troncs. Demain, petit détour vers Trout lake pour faire le plein et prendre une douche. Personne vu aujourd’hui comme disent les savoyards et pourtant nous sommes dimanche.

Lundi 2 août

Jolie surprise en rejoignant la route pour Trout lake, je croyais avoir 7 miles et pour une fois je me trompe dans le bon sens : j’arrive à la route en moins de 5. La petite route n°23, très peu fréquentée, est la hantise des hikers. Comme d’habitude pour le stop, j’ai de la chance, j’attends à peine dix minutes et une voiture s’arrête. Debbie au volant me dit « je vous emmène parce que vous êtes une femme ». Elle vient de déposer son mari au pied du Mont Adams, il va encadrer une troupe de scouts pour une découverte de la wilderness. 20km plus loin nous arrivons à Trout lake, une minuscule bourgade composée d’une station-service/restaurant, d’une poste et d’un General Store qui propose un hébergement. Pour 25 dollars, je profite d’une belle chambre avec salle de bain privative. Le General Store est une affaire de famille, Beverly et Greg tiennent ce magasin depuis des dizaines d’années, ils ont pris la succession du père de Greg. Leurs deux filles travaillent avec eux. Les petits enfants ne pensent encore pas à la relève et font enrager mamie en jouant à cache-cache entre les rayons. Greg m’explique que les affaires marchent bien, il bénit les feux de forêts qui lui rapportent gros : les équipes de pompiers sont tenus de se ravitailler localement. Beverly me donne son mot de passe pour utiliser l’ordinateur et je passe un long moment à voir les diaporamas reçus par mail, que je ne peux voir sur mon petit Peek : le chalet, un mariage, des vacances à Lacanau ou en Birmanie, ces images me rappellent que j’ai une famille et des amis. Je furète sur les journaux des autres marcheurs. Bump a quitté son gourou pour marcher avec des amies, puis s’est arrêtée sans explication et Yurt est rentré chez lui peu après. Ce type a dû déprimer sans personne à engueuler et à commander. Je me sens une rescapée du trail !

Mardi 3 août

Pas envie de repartir ce matin, fatiguée de la tête et des jambes... et puis, dormir dans des draps propres, les toilettes à coté, c’est tellement savoureux que je décide de prendre un zéro Day à Trout lake. Le lac de la truite est asséché depuis belle lurette et il n’y a aucune attraction ici, je vais simplement me reposer. Greg m’installe une chaise de jardin à l’ombre, derrière la boutique et je feuillette des magazines paisiblement. Trois poules, un lapin et deux petits chats me tiennent compagnie. Dans l’après-midi, je me rends à la station-service pour un hamburger et une glace, et à mon retour un couple de hikers se prélasse dans le jardinet du General Store. Richard est américain et Maya, qui vit depuis 30 ans aux US, est hollandaise. Ils parcourent juste le Washington cette année et sont partis un jour après moi de Cascade locks. Nous passons la soirée dehors, à discuter de montagne et de marche. Ils reviennent tout juste de France où ils ont fait le tour du Mont Blanc, à défaut du Chamonix Zermatt prévu, trop enneigé. Maya est à la retraite depuis février dernier, elle se tâte pour savoir si elle rentre aux Pays Bas où vit sa famille ou si elle reste aux EU où le climat est meilleur. Je fais mes provisions pour les quatre jours à venir jusqu’au White pass, je partirai demain en milieu de journée pour commencer par une petite étape de montée.

Entry 67 of 80
First  :: Previous  :: Next  :: Last

Journal Photo

Sur Les Cretes Du Pacifique

Veronique Edelweiss
Qui n'avance pas.... recule !

 

  Printed Maps :: Google Maps :: Journals :: Trail Planners :: Data Books :: Gear Lists :: Snow :: Elevation Profiles  

Postholer.Com © 2005-2022 - Sitemap - W3C - @postholer - GIS Portfolio