Postholer.Com Login   Journals   Maps   Data Books   Planner   Snow   Google Maps

Veronique - Pacific Crest Trail Journal - 2010

rss
Entry 73 of 80
First  :: Previous  :: Next  :: Last

View/Sign my Guestbook

Edelweiss
City: Chambery
State: Savoie
Country: FRANCE
Begins: Apr 13, 2010
Direction: Northbound

Daily Summary
Date: Fri, Aug 20th, 2010

Journal Stats
Entry Visits: 812
Journal Visits: 89,314
Guestbook Views: 7,286
Guestbook Entrys: 71

Gear list

Pacific Crest Trail Map

View: 1  2  3  4  5 
(Click image for full size)


 

Cathedral Peak

Jeudi 19 août

Nous avons convenu d'un départ matinal pour finir ensemble le détour. Ensuite Hike On doit filer pour retrouver deux de ses quatre frères et les courbes féminines de sa dulcinée à Stehekin plus au nord. A 7h nous sommes donc prêts, grelottants dans un épais brouillard. La fin de la montée au Dutch Miler pass nous réchauffe vite et de l'autre côté, nous découvrons un grand soleil et une vue magnifique sur les montagnes et deux lacs étroits coincés dans les vallées. Nous retrouvons le PCT et faisons notre lunch break ensemble avant de nous quitter dans de grands hugs amicaux.Je l'ai beaucoup impressionné avec ma traversée de la High Sierra enneigée, chaque fois que nous rencontrions des randonneurs, il le mentionnait comme un exploit. Pour moi, dans la Sierra, le seul exploit a été de supporter Yurt sans broncher. En partant, il m’assure que je suis « a tough cookie » ! Un compliment américain intraduisible.Vraiment un très chic type ce Hike one. Il a 63 ans et est à la retraite depuis 3 ans. En 2008, il est parti faire l'Appalachian trail et quand sa femme l'a emmené à l'aéroport pour rejoindre le départ, elle l'a prévenu qu'elle ne serait pas là à son retour... après 39 ans de mariage. Il l'avait épousé à 20 ans, elle en avait 17 et un bébé en route, ça ne rigolait pas à cette époque avec ce genre de faux pas et même encore aujourd'hui du reste, ici on se marie beaucoup. Pour nourrir sa petite famille, il est entré dans l'armée où il est devenu « survival instructeur » (j'étais en bonne compagnie en cas d'égarement into the wild), ensuite il a travaillé pour le Forest service et enfin dans une compagnie de transport routier. Il s'en sort très bien avec deux bonnes retraites de l'état.Sur l'Appalachian trail, il a rencontré une belle rouquine de son âge, Firefox (renard de feu) et ils ne se sont plus quittés. C’est fou comme les mecs se recasent vite, même les pas beaux. Il a laissé sa maison de Spokane où il vivait à son ex, a mis ses affaires dans sa voiture et hop, direction la Floride où habite Firefox. L'année dernière, ils ont commencé ensemble le PCT, mais à mi-parcours sa compagne s’est trouvé trop faible pour continuer, il a fini seul. En 2010, ils sont repartis faire le nord de la Californie et l'Oregon et lui a continué, elle le rejoint à Stehekin pour les derniers jours jusqu'au Canada.
Je marche sur un rythme tranquille, en longeant le grand Waptus lake puis le Deep lake pour faire une dernière grimpette jusqu'à 1900m sous le Cathedral Peak. L’atmosphère s’est brusquement rafraichie, la vague de chaleur est finie, les records de 1967 ne seront pas battus. Je fais vite pour monter la tente et m'enfouir dans mon duvet, il ne fait que 5 degrés et le brouillard envahit déjà la petite prairie où je suis installée.
30 km et 1300m de dénivelé.

Vendredi 20 août

Le brouillard se lève très vite laissant intérieur et extérieur de ma tente ruisselants. Les rencontres sont surprenantes. Alors que je transpire dans une montée, arrive un grand barbu rouquin qui s'exclame en me voyant : « oh, here she is » (Oh la voilà) « tu ne me reconnais pas ? » ben non, je ne vois vraiment pas qui ça peut être... « Rappelle toi, je suis Nowhere Man, on a discuté ensemble à la station service de Warner spring », oulala c’est si loin déjà le mois d'avril dans ma mémoire. Je fais celle qui tout d'un coup se rappelle très bien ce bon moment en sa compagnie, pieux mensonge pour lui faire plaisir. Nowhere Man a fait comme beaucoup, un saut au-dessus de la Sierra, puis marché en Oregon et il fait Washington sobo avec un pote Grape Nut. Une heure plus tard, je croise un jeune, Mover, que j'avais vu au Kick off, je l'avais même photographié. Facile à reconnaitre, il a des dreads blondes jusqu'à la taille, un anneau dans le nez et se balade... en kilt ! Même sans être bien physionomiste, c’est le genre d'individu qu'on repère. Par contre je suis étonnée qu’il se souvienne de moi. Il a flipflopé depuis le lac Tahoe et redescend chez lui en Californie. Vers 17h, je commence à chercher un coin de campement, le chemin monte en lacets raides et serrés dans des pierriers, pas le moindre petit bout de plat sur les cotés, je transpire en râlant, regrettant de ne pas avoir campé en bas dans une petite prairie au bord du Deep lake. Dans un virage je croise une grande nana toute maigre qui se précipite vers moi en chantant « Edelweiss » de la Mélodie du bonheur, je suis interloquée mais je l’écoute jusqu'au bout, elle connait tous les couplets ! Elle a rencontré Hike On le matin, il lui a annoncé mon passage et depuis elle répète la ritournelle. Elle me parait un peu déjantée, je lui demande son nom elle me répond : « Lollygag ». Ce n’est pas un trail name, c'est son nom de famille, ça lui va à merveille. Elle se roule une cigarette et me quitte sur l'air d’Edelweiss. Elle m'a joyeusement distraite de la longue montée et je trouve au col, un joli petit endroit bien plat pour m'installer, entre deux beaux panoramas de montagnes.C'était une journée très aérienne avec des vues sur les montagnes et les lacs, une journée yoyo : de 1900m je suis descendue à 1500 puis montée à 2000 pour descendre à 1300 et je campe maintenant à 1900m.

Entry 73 of 80
First  :: Previous  :: Next  :: Last

Journal Photo

Sur Les Cretes Du Pacifique

Veronique Edelweiss
Qui n'avance pas.... recule !

 

  Printed Maps :: Google Maps :: Journals :: Trail Planners :: Data Books :: Gear Lists :: Snow :: Elevation Profiles  

Postholer.Com © 2005-2022 - Sitemap - W3C - @postholer - GIS Portfolio